AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

a unicorn, what do you think dumbass ? (stiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Beta
avatar

Date de naissance : 08/04/1999 Âge : 18 Messages postés : 46 Date d'inscription : 08/05/2015 Stiles G. Stilinski

MessageSujet: a unicorn, what do you think dumbass ? (stiles) Mer 2 Sep - 18:13


Stiles Stilinski
"YOU'RE A WEREWOLF, GRRR."
 

Salut vous, je m'appelle Genim Stilinski, mais appelez moi Stiles j'ai 16 ans je suis donc né le 08/04/1999 dans la superbe ville qu'est Beacon Hills. Dans la vie je suis lycéen et co-capitaine de l'équipe de Lacrosse. Sinon à part ça je suis en couple avec une belle brune nommée Allison Argent et si jamais ça t'intéresse je suis également bisexuel. Je suis un loup garou bêta (supernatural creatures) et franchement ça m'agace mais on me compare constamment à Dylan O'Brien


anecdotes
Ce n'est pas un secret, Stiles est fan des films Star Wars. Il passe d'ailleurs son temps à essayer de convaincre Scott de les regarder. Il préfère rechercher de quoi aider Scott et le reste de la meute plutôt que d'étudier pour ses résultats scolaires. Stiles est du genre à toujours vouloir avoir des réponses. Quand il s'agit d'affaires policières dont son père ne veut pas lui parler, il le fait souvent boire. Mais il évite quand même le plus possible. Stiles est au courant que son orientation sexuelle peut porter à confusion avec ses agissements, il demande d'ailleurs souvent s'il est attirant pour les garçons gays que ce soit aux homosexuels même ou à son meilleur ami, Scott, mais il n'y a aucun doute sur le fait qu'il soit hétérosexuel. Stiles n'aime pas le Pepsi, à ses yeux c'est qu'une pâle copie du Coca-Cola et c'est pas bon de copier, c'est comme si on en venait à refaire Star Wars sous un autre nom. Etant un réel fan inconditionnel de Star Wars, la pire des tortures pour lui serait d'être obligé de regarder The Star Wars Holiday Special, qui est à ses yeux l'un des films les plus nuls au monde, et même Twilight passerait au dessus. Stiles n'aime pas les cours. Il n'aime réellement pas ça, alors est-ce que c'est étonnant de voir ses résultats scolaires aussi bas que sa force à lacrosse ?] Quand il va dans des magasins pour acheter à manger, il finit souvent par acheter du saucisson, parce que c'est bon le saucisson déjà. Et puis on sait jamais si un Scott sauvage affamé viens le voir. Stiles est du genre à adorer la musique et surtout à adorer les sciences. Donnez lui de quoi faire des expériences scientifiques et mettez lui The Light Behind Your Eyes de My Chemical Romance à fond, il sera content. Il n'y a pas à dire, depuis la mort de Claudia, Stiles espère souvent que la démence fronto-temporale ne soit pas quelque chose qui soit génétique. Et bien que la science prouve que ça ne soit pas le cas, il continue tout de même d'avoir peur. Certaines fois, pour s'amuser, Stiles donne des surnoms idiots aux personnes qui l'entourent. Scott fait souvent office de cobaye à surnoms, d'ailleurs.
caractère
S'il y a bien une seule chose qui peut définir Stiles, c'est le sarcasme. Le jour où il décidera de ne plus en user, ça sera un grand pas pour chaque personne autour de lui. Cependant, ça ne change pas le fait qu'il soit souvent très sincère lorsqu'il parle. Il est loyal, en plus de ça, et ne trahira jamais ses amis. Il préfère d'ailleurs faire passer leur besoin avant les siens, on peut appeler ça de la générosité comme de l'imbécilité en comptant qu'aucun de ses amis n'est réellement humain. En plus de ça, Stiles est un peu hyperactif sur les bords, il ne passe pas une seconde sans rien faire et essaye pour la plupart du temps d'aider ses amis. C'est d'ailleurs d'autant plus facile pour lui lorsqu'on prend en compte son intelligence. Intelligence qu'il utilise de manière tout à fait aléatoire, en étudiant de près les loups garous et créatures surnaturelles et en foutant en l'air, littéralement parlant, ses études.

si j'avais pu vivre...

WHEN I WAS A CHILD

« Ça fait longtemps qu'il est ici ? » « Il vient tout les soirs pendant des heures. » Les médecins hors de la pièce parlaient bien de lui, ce petit garçon assit sur le côté du lit où était allongée, endormie, une femme du nom de Claudia Stilinski. Elle était mourante, elle mourrait. Et il le savait. Il le savait, et il restait. Il voulait être là, avec elle. Même s'il savait qu'il ne pourrait rien faire. Il avait prit la main de sa mère dans la sienne, il avait posé sa tête contre le matelas et il la regardait. Mais il ne disait rien, parce qu'il n'y avait rien à dire. Alors il était resté là, à attendre. Et son père était toujours venu avec lui également. Il se postait de l'autre côté de Claudia, il lui parlait. Il continuait d'y croire, ils continuaient de croire. D'espérer. Mais au fond, ils auraient eux-même dû être au courant que rien ne se passerait comme il le fallait. Ils auraient du savoir que pas toutes les histoires se finissaient bien. Et ce fut ce jour-là, ce jour où son fils, Stiles, était assit à ses côtés que ses jours se terminèrent. Mais d'une façon douce. Elle savait, elle mourrait, elle savait. Et elle avait prit  le temps de s'excuser à son fils, qui n'avait pas eu assez de temps pour le comprendre, pour la comprendre. Elle n'avait prononcé que quelques mots, qui pourtant restaient dans sa mémoire. « Je t'aime, mon adorable petit garçon. Je t'aime Stiles. Ne l'oublie jamais. Tu es un garçon incroyable. Ne change jamais. » Et elle était resté à le regarder, jusqu'à ce que son cœur s'arrête de battre, ne laissant dans la pièce qu'un long bruitage infernal. Laissant son fils, là, à lui demander de revenir. Ce ne fut qu'en entendant les médecins prononcer l'heure de sa mort qu'il se résolue enfin à la laisser partir, qu'il finit par être mit hors de la salle. Même si les larmes dévalaient le long de ses joues, Stiles ne disait rien. Il avait longuement observé la porte de la chambre de sa mère, en attendant que son père vienne enfin le récupérer. Mais il n'était pas venu, pas si vite. Alors il n'avait eu comme choix que d'aller l'attendre à l'endroit le plus logique. Il s'était assit sur l'un des sièges de la salle d'attente, il avait attendu quelques longues minutes, essuyant les larmes qui coulaient encore sur ses joues. Et finalement, il avait remonté ses pieds sur le siège, il avait posé ses mains sur son visage, et il était resté comme ça. Peut-être quelques minutes, peut-être plus, peut-être une heure ou deux. Il en avait aucune idée. Mais il était resté longtemps, il était resté longuement à attendre enfin l'arrivée de son père. Et lorsqu'il arrivait enfin, il ne l'avait même pas vu. Il l'avait seulement entendu, et il avait relevé son visage. Stiles ne connaissait pas l'air qu'avait prit le visage de son père, l'air blessé, l'air détruit. Il ne le connaissait pas encore, il était probablement trop jeune. Il avait seulement neuf ans, ce soir-là. Le soir où il a perdu sa mère, où il a perdu en soit une partie entière de lui, il était beaucoup trop jeune. Mais ce qui était sûr c'est que ça allait probablement le changer. Définitivement.


I BECOME THE IMPOSSIBLE

« Juste par curiosité, quelle partie du corps on recherche ? » « Euh.. J'avais même pas pensé à ça ! » Dans toute sa splendeur. Encore une fois, et bien évidemment, Stiles Stilinski avait écouté les appels de son père. C'était souvent comme ça, chez lui. Il passait son temps à écouter les appels de son père, qui d'ailleurs n'en avait aucune idée. Sauf peut-être les plus longs et les moins intéressants, sauf ceux qui l'ennuyaient. Et Stiles.. Stiles s'ennuyait très facilement, très rapidement. Cependant s'il y avait une chose qui ne l'ennuyait pas, c'était les histoires étranges. Mais il n'avait pas réussi à croire Scott lorsqu'il lui avait dit avoir entendu un loup. Un loup ? Ce qu'il n'y avait plus en Californie depuis plus de soixante ans. Mais lorsqu'il lui disait avoir trouvé la deuxième partie du corps qu'ils recherchaient, il l'avait immédiatement cru. Immédiatement ? Presque. « Mon dieu, mais c'est génial ! Je veux dire... C'est sérieusement la meilleure chose qui se soit passé dans cette ville depuis.. Depuis la naissance de Lydia Martin. Hey Lydia t'as l'air... De m'ignorer. » Lydia Martin. Elle était probablement la plus grande obsession de Stiles, la magie de l'amour, la magie de l'attirance. Mais la rousse n'avait jamais prêté attention à lui, alors qu'il essayait tant de bien que de mal d'attirer son attention. Ce n'était peut-être pas ce en quoi il était le meilleur. Mais ce qui était sûr, c'est qu'il était bon pour embêter Scott. « Arrête, il y a vraiment quelque chose qui va pas avec moi. » « Je sais ! T'es un loup-garou. Grrr ! »


derrière l'écran
Je m'appelle Marine, j'ai 15 ans. Mais appelez moi Omegaea, Omega, ou même Dieu si vous voulez. Je suis une grande fan de Teen Wolf ça se voit pas chut mais surtout de Sterek et Steo. Après comment j'ai connu le forum.. ERM. Je l'ai juste créé, et du coup je suis là grâce à moi-même. Et je sais pas si vous connaissez moi-même, mais il est génial.


fiche by Anthemis.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beta
avatar

Messages postés : 51 Date d'inscription : 02/09/2015 Derek Hale

MessageSujet: Re: a unicorn, what do you think dumbass ? (stiles) Mer 2 Sep - 22:56


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Désormais ... c'est moi l'Alpha. ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

a unicorn, what do you think dumbass ? (stiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 06. [Pierce-Holcomb's] The Unicorn and the Thief
» Come Back [PV Derek & Stiles & Scott]
» You're all I need [PV Derek & Stiles]
» Un symbole et des révélations, ça gaz Derek? [PV: Dédé et Stiles]
» Stiles Stilinski - I'm no Hero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What if...? :: Premiers pas :: Donnez moi vos papiers :: Soyez les bienvenues.-