AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I'll help you, I promise. - Maléo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chimera
avatar

Messages postés : 62 Date d'inscription : 01/09/2015 Theo Raeken

MessageSujet: I'll help you, I promise. - Maléo Mar 27 Oct - 1:25


Je t'aiderais, promis.
La sonnerie résonnait dans l'infrastructure qu'était le lycée de Beacon Hills. Je ne pensais pas vraiment m'y retrouver un jour, je pensais vraiment pas revenir tout court ici, même. Mais comme quoi, il n'y avait que les imbéciles qui ne changeaient pas d'avis. Bien évidemment que je n'étais pas revenue pour la queue des prunes, j'étais là car j'avais un objectif, des attentes, des besoins. Qui n'en avait pas ? Il ne fallait pas me blâmer pour cela, même si mes intentions étaient loin d'être...Convenable et louable. Non, je n'étais pas là pour renouer les liens fraternels que j'avais eus, dieu sais que de toute façon je n'en avais pas... et ni pour revenir sur les traces de mon passé, revenir faire un deuil de ma sœur ou je ne sais quoi. Des raisons bien plus cruelles, difficiles. Mais c'était ainsi. Mon choix était fait. Enfin...le choix. Je n'avais pas réellement le choix de venir ici, je faisais que suivre ce qu'ils voulaient et comme je voyais mon intérêt à venir ici pour obtenir ce que je convoitais, je pouvais aider. Et surtout même sans que vous le sachiez, vous sauvez un peu la peau. Mais pas entièrement, il ne faut pas rêver.

Je me laisse donc aller assez mollement en direction de la salle de classe où je me trouvais. Enfin... Je le croyais. Car c'est un peu devant la porte que je me rends compte que c'était pas du tout des têtes que je connaissais. Bigre, je m'étais encore trompé de bâtiments. J'avais vraiment la tête où je pense des fois et c'était pénible. Bon, j'avais pas un sens de l'orientation super développé mais quand même, j'étais pas si bête que ça. Mais c'est sans aucun doute à force d'éviter de me faire remarquer avec quelques saignements de mercures que j'avais de temps à autre qui me faisais penser vraiment pas à l'endroit où je devais être et ceux où je ne devais pas être. Aie aie. Je me dépêche donc de rejoindre l'autre entrée, avant donc de me faufiler avant que la prof n'entre et me passe un savon, surtout qu'elle n'était pas des plus amicale. Mais bon, si elle savait tout ce qui se passait hors de son cours et surtout dans le monde en général, elle se tairait, celle-là.

Je m'assieds donc dans un coin, au fond comme j'avais l'habitude. Je connaissais guère de gens dans ma classe, hormis Stiles. Et toi. Puisque tu venais de débarquer à temps également. Je souris finement en coin, voyant un sacré paquet de bouquin dans le creux de tes bras. Tu m'amusais vraiment, j'aimais ton caractère et surtout encore la sauvagerie que tu avais encore conservé, ton manque de tact et ta façon de voir les choses.C'était vraiment adorable. Bon ok, les gens qui ne savaient pas toute l'histoire pouvait te trouver bizarre mais moi, j'avais entendus ça, de Scott. De plus, je le savais vaguement puisque nous avions eu la chance de discuter seul à seul, dans la forêt. Je voyais que tu me faisais quelque peu confiance, sans doute la partie coyote chez moi qui t'attirais de façon inexplicable. Même si tu étais pas à côté de moi, j'avais envie de te parler et pourquoi pas te filer un coup de main. Je savais que tu avais du mal à gérer tout ça, tu me l'avais plus ou moins dis dans la forêt. Et puis je sais pas, j'avais des élans de bonté comme ça mais parce que tu étais une personne intéressante, aussi.

La prof finit par nous donner une sorte de devoir à faire ici en groupe. Je lève les yeux en me dépêchant donc de faire quelque chose, avant qu'un de ses idiots d'humains inutiles ne viennent me le demander : je pose alors mon bloc-notes devant toi, te faisant par ailleurs légèrement sursauter. Je t'offre alors un sourire que je savais si bien faire, avant de te lancer :
« Et bien, je ne sais pas si ton cahier aime avoir autant de coup de stabilo. Le pauvre » Dis-je en te taquinant, bien que je savais que tu pouvais le prendre mal, vu que tu venais d'entrer dans le monde des humains on va dire ça comme ça. Je finis par ajouter :
« Je vais t'aider, arrête de les martyriser. Tu vas devoir en racheter des centaines pour l'année sinon » Dis-je en faisant un petit signe de tête sur tes stylos que tu mordillais inlassablement et qui étaient déjà tout arraché.
AVENGEDINCHAINS

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Devastation
Le mal se cache en chacun de nous. Mais sachez une chose : Le mal retourne toujours à celui qui en fait, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beta
avatar

Messages postés : 56 Date d'inscription : 26/10/2015 Malia Tate

MessageSujet: Re: I'll help you, I promise. - Maléo Mer 28 Oct - 18:05

i'll help you, i promise × ft. MALEO




Tous les matins, hormis le week-end, je me levais afin d'aller à ce lycée, Beacon Hills High School, et, qui l'eue crut ? Moi, Malia, cet ancien coyote au lycée, après sept longues années à ne pas entendre parler de mathématiques, de littératures, d'économies ou autre. Au tout début, lorsque Peter se décida à me rendre ma forme humaine, tout cela ne m'intéressait pas. Je n'avais qu'une seule envie, il s'agissait de redevenir un coyote. Reprendre le cours de ma vie comme il était. Seulement, je voyais bien que rien de cela n'était possible. Il fallait donc que j'agisse comme tous les autres. J'étais donc une lycéenne, mais, une lycéenne qui ne comprenait rien. Il fallait l'avouer, j'étais totalement larguée. J'avais donc décidée qu'au lieu d'être totalement désintéressée, j'allais essayer. Loin de moi l'envie de passer ma vie au lycée, je préférais donc m'investir un maximum afin de ne pas avoir à redoubler, rater mes examens etc. Cela semblait bizarre pour certain, car, de par ma transformation récente, l'école ne devait pas faire partie de l'une de mes priorités, cependant, il s'agissait pour moi aussi de m'éloigner de tout ce renouveau, qui me dérangeait assez souvent. J'avais encore du mal à me faire à cette nouvelle vie, malgré les progrès que je faisais de jours en jours.
J'étais donc entrée dans cette salle, déjà bien remplie d'élèves, tous prêts, ou non, à travailler et à suivre le cours. Il restait une place assise devant, et, je n'hésitais donc pas une seconde à m'y installer. Plus j'étais proche du professeur, mieux je me concentrais. J'avais posée tout ce dont j'avais besoin devant moi, sur ma table. J'avais l'impression qu'il s'agissait de mon kit de survie. Des livres sur le cours en question, un bloc-note pour noter tout ce que je pouvais, et bien sûr, mon outil indispensable, les stabilos. Il y avait bien sûr un code couleur spéciale. Le vert était pour les choses que je comprenais, le jaune, pour ce dont je suis en train d'apprendre, et, le rouge évidemment, la couleur que j'utilise le plus, pour les choses que je ne comprends pas. Je n'avais pas l'impression d'évoluer, et, cela me dérangeait. Tout était si facile pour les autres que cela m'était dérangeant. J'avais envie de pouvoir avoir autant de facilitées afin de ne pas passer mon temps-libre à travailler sur ces cours. Lorsque le professeur se mit à parler, je levais donc le visage afin de la regarder. Elle annonça un travail de groupe. Le premier travail de groupe que j'allais faire depuis mon arrivée dans ce lycée. Ne sachant pas quoi faire, je ne bougeais pas de ma place, mais, je pouvais entendre tous les autres élèves se lever, parler, trouver ceux avec qui ils voulaient être. A ce moment-là, je me disais que sûrement personne ne viendrait avec moi. Tous ceux qui étaient présents ici, du moins, la plupart, me prenait pour une fille totalement bizarre, qu'il valait sûrement mieux éviter. C'est là qu'un brut posa son bloc-note devant moi, sur ma table qui me fit sursauter. Brut, car, oui, la façon dont il avait posé ce pauvre bloc-note était assez brutale. Je levais donc le regard, pour finir par apercevoir Theo. Je l'avais rencontrée il y a peu. Bizarrement, ma confiance lui avait rapidement été donnée, je répondis donc normalement au sourire qu'il me lança. « Et bien, je ne sais pas si ton cahier aime avoir autant de coup de stabilo. Le pauvre » lorsqu'il dit cela, je regardais ce que j'avais sur ma table, avant de relever le regard vers lui. « Je vais t'aider, arrête de les martyriser. Tu vas devoir en racheter des centaines pour l'année sinon » Son regard se portait alors sur ce que j'avais en bouche. Un stabilo rouge. Je n'avais même pas fait attention que je l'avais en bouche. Après l'avoir retiré, je posais de nouveau mon regard sur Theo puis ajouta « Oh… J'imaginais qu'il s'agissait de ta tête en fait à la place de ce stylo » en riant quelque peu. Il voulait donc faire équipe avec moi pour ce travail de groupe, ou du moins, il voulait m'aider. « Euh, j'imagine que je dois te remercier de vouloir m'aider ? » demandais-je tout en déplaçant mes livres de ma table afin qu'il y ait un peu plus de places pour lui. Je ne toujours pas comment entièrement agir avec les autres. Je préférais donc toujours demander que faire ou que dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimera
avatar

Messages postés : 62 Date d'inscription : 01/09/2015 Theo Raeken

MessageSujet: Re: I'll help you, I promise. - Maléo Ven 30 Oct - 0:29


Je t'aiderais, promis.
Je connais que trop bien ce sentiment d'abandon, de rejet. Ce n'était pas spécialement de ta faute dans le principe, puisque tu étais humaine que depuis peu, personnes ne pouvait blâmer cela mais...mais voilà. Personne ne devait être au courant de ta petite histoire, hormis que tu avais été retrouvé après des années de disparition car bien sûr, la ville était peut-être ce qu'elle était mais les murs avaient des oreilles et tout se savait. C'était que de la curiosité malsaine et c'était triste de voir ô combien les gens ne se souciaient pas un peu plus d'eux, à contrario de trop se soucier de ce que faisait le voisin et quelle voiture, c'était acheté celui d'en fasse.

Cette fameuse nuit, ou je t'avais rencontré, j'avais bien ressenti quelque chose. Tu semblais assez triste de ta nouvelle vie. Tu ne t'y adaptais pas. Je pouvais le comprendre, tu avais toujours vécu seule, libre de tes mouvements et surtout de décider quoi faire aujourd'hui, quoi manger, quoi détruire, quoi tuer... Maintenant, ta vie n'était plus pareille. Tu devais suivre tout ce qu'on t'ordonnait de faire, suivre les cours comme une bonne petite élève et cela devait vraiment être pénible. Dans un sens je pouvais te comprendre, je ressentais souvent le besoin de m'évader dans la forêt, de m'éclipser de la société. Notre côté coyote, ça. Y'a pas photo. Donc j'étais le plus à même à pouvoir comprendre ton ressentie. De plus, personne ne t'aidais vraiment. Celui qui t'avais transformé ne semblait pas se préoccuper de toi plus que cela et la bande de Stiles pas plus que cela également. Ma fois bref, c'était assez compliquée. Tu me faisais un peu de peine dans le fond, bien que je ne savais pas trop ce qu'était la peine enfin...Je savais la créer dans mon esprit mais j'étais incapable de réellement la ressentir. Je ne ressentais de toute manière pas grand chose. Pourquoi ? Je n'en savais rien pour être honnête. Je ne me souvenais pas de quand cela avait véritablement commencé et si cela finirais un jour. Sans doute jamais tien.

Un petit sourire amusé se colle donc sur mes lèvres, en voyant que je t'avais plus fait sursauter que prévue. Et je suis encore plus amusé à tes paroles, concernant donc le stylo mais également ta remarque sur ta question. Je lance donc d'un ton assez calme, tirant toutefois le tabouret en dessous de la table pour pouvoir m'asseoir en face de toi, t'observant d'ailleurs ranger un peu ton petit foutoir :
« Et bien, c'est bien dommage qu'un stylo te fasse penser à moi, mais je ne vais pas me plaindre si tu pensais déjà un minimum à moi, je t'en remercie. » Dis-je en restant sur le même ton que toi. Je ne voyais pas pourquoi je le prendrais mal, après tout tu avais un humour assez sommaire pour le moment et c'était pas dans une intention d'être méchant donc je ne voyais pas pourquoi je le verrais d'un mauvais œil.

« Tu me remercieras quand on aura fini. Mais oui, c'est en effet ce que les gens font, remercier. » Soufflais-je pour éviter que le prof nous engueule de pas nous concentrer sur le travail à faire, bien qu'honnêtement, je l'aurais fais seul et en moins de vingt-minutes sans problème, sans me vanter. Je t'observe un court instant te dépatouiller avec tes affaires, étudiant également tes codes couleurs :
« Je suppose que le rouge c'est ce que ne t'a pas compris. Ça serait bien que d'ici la fin du cours ça soit un peu plus dans ses deux teintes-là. » Commençais-je en débutant un peu quelques explications au plus simpliste pour toi, pour que tu comprennes mieux. Limite il aurait fallu te donner des cours de collégiens et encore. C'est un peu stupide de la part de ton père de t'avoir envoyé directement comme ça au lycée, sachant qu'il fallait un minimum de base :

« Tu as revu l'Alpha, Peter si je me souviens bien, depuis qu'il t'a fait redevenir humaine ? » Te questionnais-je tout à fait légitimement. Dans le fond, je me doutais un peu que non. Cet homme était une ordure, j'avais pu le constater. Mais je devais tout faire pour gratter un peu l'amitié à cet homme et entrer dans sa meute. Il fallait que j'obtienne ce que je désirais après tout, c'était pour moi le plus important.
AVENGEDINCHAINS

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Devastation
Le mal se cache en chacun de nous. Mais sachez une chose : Le mal retourne toujours à celui qui en fait, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beta
avatar

Messages postés : 56 Date d'inscription : 26/10/2015 Malia Tate

MessageSujet: Re: I'll help you, I promise. - Maléo Ven 30 Oct - 15:39

i'll help you, i promise × ft. MALEO



Theo avait l'air d'être un garçon très gentil, serviable, enfin, pleins de bonnes intentions. J'avais cependant l'impression d'être la seule à lui faire confiance, peut-être que cela était dû à son côté coyote. Cela nous rapprochait en quelque sorte. Bien sûr, en aucun cas nous étions proches, mais, j'avais l'impression de lui faire bien plus confiance, et plus facilement confiance qu'aux autres. Je n'avais donc aucune raison de lui refuser de travailler avec moi sur ce projet. Je me doutais bien qu'il ne m'avait pas choisi en se disant "c'est cool elle va s'occuper de tout moi je ne vais rien faire" puisque je me disais que sûrement, ce serait l'inverse qui allait se passer. Il allait perdre plus de temps à tout m'expliquer qu'à faire le travail demandé. Je me disais donc que ce geste était fait de bonnes intentions, de quoi me ravir. Je n'avais pas l'habitude de côtoyer d'autres personnes que ceux de la meute. Cela me faisait donc du bien, j'étais assez heureuse de pouvoir faire de nouvelles rencontres, voir comment chaque peut être. Car, malgré tout, je ne prenais en modèle que ceux qui faisaient partie de la meute, voire quelques exceptions, comme Kira par exemple. Mais, je me disais que cela n'était pas suffisant. Rencontrer Theo était donc une bonne chose, selon moi, et d'autant plus par ce point commun que nous avions. Le côté coyote. Après lui avoir dit que je pensais à lui en mordillant mon stylo, sa réponse ne me surprenait qu'à peine « Et bien, c'est bien dommage qu'un stylo te fasse penser à moi, mais je ne vais pas me plaindre si tu pensais déjà un minimum à moi, je t'en remercie. » cette réponse m'avait malgré tout quelque peu fait rire. Evidemment que je ne pensais pas à lui, et il le savait, mais, je pense qu'il s'agissait d'un humour humain, que j'apprenais à comprendre de jour en jour. Je ne répondis donc qu'avec un simple sourire.
« Tu me remercieras quand on aura fini. Mais oui, c'est en effet ce que les gens font, remercier. » J'avais parfois l'impression que l'on me traitait comme un enfant. Il fallait tout m'apprendre, tout m'expliquer etc. Cela était laçant, car, j'avais toujours été tout ce qu'il y a de plus indépendant. Je devais à présent agir selon les dires des autres. Je prenais énormément sur moi, car il fallait que je leur ressemble, que j'agisse comme ce qu'ils appellent être normal. Mais, ayant demandé à Theo s'il fallait que je le remercie, je ne pouvais pas me plaindre qu'il me dise quoi dire, quoi faire. Le garçon posa ensuite son regard sur mes affaires, en particulier sur mes livres « Je suppose que le rouge c'est ce que ne t'a pas compris. Ça serait bien que d'ici la fin du cours ça soit un peu plus dans ses deux teintes-là. » cette phrase me fit sourire, encore une fois. « Ca serait bien oui. Mais, pourquoi tu veux m'aider en fait ? » demandais-je en le regardant dans les yeux, sourcils froncés. Peut-être que je devais me suffire de son aide, sans poser de questions, mais, je voulais malgré tout savoir ce qui le poussait à m’aider. Bien que je le pensais de bonne volonté, je doutais malgré tout quelque peu de ses intentions. A vrai dire, avec lui, tout était en totale contradiction. Je voulais lui faire confiance, et, j’étais bien la seule. Je voulais donc me fier à mes intuitions, mais, aussi pouvoir prendre mes précautions. Je pris ensuite le livre qu’il fallait que l’on utilise, en l’ouvrant à la bonne page. Je commençais à lire ce qu’il y avait d’écrit, en essayant tant bien que mal de comprendre avant d’être coupée dans ma lancée « Tu as revu l'Alpha, Peter si je me souviens bien, depuis qu'il t'a fait redevenir humaine ? » mon regard se posa de nouveau sur Theo. Cette fois-ci, pas de sourire, pas de rire, pas de confiance. On pouvait lire seulement à mon regard que cette question me dérangeait. Pourquoi me parlait-il de lui ? De Peter ? Je n’avais en aucun cas envie de penser à ce psychopathe. Moins j’y pensais, mieux je me portais. En plus de cela, il me rappelait par la même occasion que c’était par sa faute que je me retrouvais ici, parmi les humains. Voilà que mes envies de revenir à mon état de coyote revenait au souvenir de cet événement. « Pourquoi tu me parles de Peter au juste ? » car oui, je ne comprenais pas pourquoi est-ce qu’il abordait le sujet de Peter. En quoi un homme pareil pouvait l’intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'll help you, I promise. - Maléo

Revenir en haut Aller en bas

I'll help you, I promise. - Maléo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Les malédictions
» L'orbe maléfique
» aura maléfique , combat ? ... ( libre )
» Obsession Maléfique (feat. Iris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What if...? :: Rôle play :: Nord de Beacon Hills :: Beacon Hills High School-